POSITIF

Abonnez-vous !Abonnez-vous.html

REVUE MENSUELLE DE CINÉMA

 

DOSSIER

Séries Américaines


Lars von Trier

Melancholia


Pedro Almodovar

La piel que habito


Paolo Sorrentino

This Must Be the Place


Claude Miller

Voyez comme ils dansent


Woody Alllen

Mes cinq films préférés

Actualité de Jean Renoir

Bruno Coulais



ÉDITORIAL



Positif change d’éditeur. Pendant cinq ans, les éditions Scope ont assuré la publication de notre revue, lui donnant une impulsion nouvelle. Elles sont amenées, aujourd’hui, à renoncer à cette association. Au moment du passage de relais, nous tenons à saluer Baptiste Levoir et son équipe, Axel de Velp, Damien Rossier, Caroline Laurent et Coline Rouge, qui, par leur dynamisme et leurs initiatives, ont étendu le champ d’action de Positif. Jamais nous n’avons compté autant d’abonnés et de ventes au numéro, mais paradoxalement l’évolution de la situation économique menace un fragile équilibre.
Aujourd’hui, une nouvelle étape s’ouvre pour nous. Au seuil de notre soixantième
anniversaire, en nous associant avec Actes Sud et avec l’Institut Lumière – la cinémathèque de Lyon – qui publient ensemble une collection de livres sur le cinéma, nous ne doutons pas que cette synergie nous permette un nouvel élan, confirmant ainsi que chaque changement vécu par notre publication a donné lieu à un regain de vigueur. Deux des plus éminentes revues anglo-saxonnes – Film Comment aux Etats-Unis, en association avec le Lincoln Center de New York, et Sight and Sound en Grande-Bretagne avec le British Film Institute – témoignent de leurs rapports fructueux avec une institution respectée.
Actes Sud et l’Institut Lumière deviennent les éditeurs de Positif. Actes Sud en assurera la publication. L’Institut Lumière (n’oublions pas que Lyon fut le berceau
de notre revue, créée par Bernard Chardère, cofondateur dudit Institut) veillera, de son côté, notamment à la communication et à la promotion. Ils garantissent, bien entendu, l’indépendance rédactionnelle d’un titre dont les rédacteurs restent
propriétaires.
Positif entend plus que jamais développer ses activités et nous comptons sur nos
lecteurs fidèles pour nous aider à accroître notre rayonnement en nous suggérant
des manifestations en présence des rédacteurs de la revue et en nous indiquant les lieux de vente dont nous sommes encore absents.
Ce numéro de rentrée, par la constitution même de son sommaire, est fidèle à nos engagements de toujours, dont le premier est de mettre en relief, dans une actualité de plus en plus foisonnante, les films qui nous paraissent marquer leur temps. Trois oeuvres phares du dernier festival de Cannes – particulièrement riche en films majeurs –, Melancholia, La piel que habito et This Must Be the Place, les deux derniers ignorés du palmarès, signés de trois réalisateurs européens parmi les plus singuliers, Lars von Trier, Pedro Almodòvar et Paolo Sorrentino, forment l’ossature de cette livraison. Trois films qui, ici ou là, ont suscité des rejets. D’où la nécessité accrue de leur manifester notre soutien, ainsi qu’à Voyez comme ils dansent sur lequel nous revenons avec son metteur en scène Claude Miller, l’un des plus remarquables cinéastes français de sa génération.
À l’heure où tant de scénarios hollywoodiens tiennent sur un ticket de métro, il nous a paru pertinent de consacrer un dossier aux séries télévisées américaines
qui restaurent l’importance de la fiction et des personnages, ce que ne cessent de rappeler des metteurs en scène aussi novateurs qu’Alain Resnais ou Chris Marker. Une revue de cinéma ne saurait, par ailleurs, être asservie à l’actualité. D’où les temps de pause accordés aux livres préférés de Woody Allen, à l’actualité de Jean Renoir ou à une nouvelle plongée dans le cinéma retrouvé. Au seuil d’un nouveau départ, c’est bien là le signe d’une continuité rédactionnelle.

La rédaction

POSITIF 607 | SEPTEMBRE 2011

SOMMAIRE


L’ACTUALITÉ


Pedro Almodovar


La piel que habito

Avoir et être dans la peau

Christian Viviani


Entretien avec Pedro Almodóvar

Un film de terreurau plus près du quotidien

Michel Ciment et Philippe Rouyer


Lars von Trier


Melancholia

Pâle Ophélia

Jean-Loup Bourget


Entretien avec Lars von Trier

La mélancolie n’est pas une maladie. C’est un état d’esprit

Michel Cieutat et Michel Ciment


Paolo Sorrentino


This Must Be the Place

Le fléau de l’absence de père

Jean-Dominique Nuttens


Entretien avec Paolo Sorrentino

Raconter la Shoah à travers un homme d’aujourd’hui

Jean A. Gili


Claude Miller


Portrait de l’artiste en clown punk

Entretien

Olivier Curchod



Les films


Habemus Papam

de Nanni Moretti

Jean A. Gili


La guerre est déclarée

de Valérie Donzelli

Fabien Gaffez


Au revoir

de Mohammad Rasoulof

Ariane Allard


Un été brûlant

de Philippe Garrel

Nicolas Bauche


La Fée

de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy

Vincent Thabourey


Notes sur les films de A à Z


Absent, L’Ange du mal, Bad Teacher, Blackthorn, La Brindille, Cadavres à la pelle, Captain America, The First Avenger, Cars 2, Les Contes de la nuit, 18 Jours, Happy Happy, Harry Potter et les reliques de la mort, deuxième partie, I’m Still Here, Il n’est jamais trop tard, J’aime regarder les filles, Mr. Popper et ses pingouins, La Planète des singes : les origines, La prima cosa bella, Le Sens de l’âge, Submarine, Switch, Transformers 3, Trois fois 20 ans, Troll Hunter, Voltiges, Les Winners



PRÉSENCES

DU CINÉMA


Voix off


Mes cinq livres préférés

Woody Allen


Bloc-notes


Juin en cinéma

Ambiance roumaine, aquatique et fantômes de dissidents

Pierre Eisenreich


Chantier de réflexion


En attendant Mérigeau

Quoi de neuf, Renoir ?

Olivier Curchod


Musique


Des oreilles ouvertes sur le monde

Sur Bruno Coulais

Chloé Huvet


Hommages


Maurice Garrel

Michel Cieutat


Michel Boujut

Michel Ciment


Festivals


Annecy 2011

Cinéma d’animation

Bernard Génin (avec Gilles Ciment)


Perpignan 2011

Confrontation 47

Hubert Niogret


Udine 2011

Far East Film Festival

Paul Louis Thirard


Notes de lecture


Foucault va au cinéma ;

Il était une fois dans l’Ouest ;

Une blonde à Manhattan ;

Vertige de l’image. L’esthétique réflexive d’Alfred Hitchcock.


Notre sélection DVD


Hommage à Edgar G. Ulmer

Jean-Loup Bourget

Hong Kong films

Hubert Niogret

Les Sorciers de la guerre

Adrien Gombeaud

Mean Streets

Christian Viviani.


CINÉMA RETROUVÉ


Le Médaillon

de John Brahm

Eithne O’Neill


La Femme de l’année

de George Stevens

Vincent Amiel



Retrouvez en kiosque

le numéro hors-série : Les grands entretiens, décennies 70 & 80

ou téléchargez le bon de commande en cliquant ici